samedi 27 janvier 2018

La fille sous la glace, de Robert Bryndza


Né en Angleterre, Robert Bryndza était jusqu’ici plus connu pour ses comédies romantiques. Avec La fille sous la glace, je découvre son univers alors qu’il fait ses premiers pas dans le monde des thrillers et des polars et si je me fie à mon ressenti, c’est un changement de cap réussi ! J’ai trouvé cette lecture plutôt sympathique. L’intrigue n’est certes pas d’une originalité fracassante, mais les personnages sont attachants et l’histoire prenante et bien menée.

Lorsque le corps d’une belle jeune femme est retrouvé sous la glace dans le parc d’un musée, la police londonienne fait appel à Erika Foster, l’un de ses meilleurs éléments. Seulement voilà, elle vient tout juste de reprendre du service après la mort de son mari au cours d’une enquête qu’elle dirigeait elle-même. Elle est donc pour le moins fragile, et l’identité de la jeune femme assassinée ne va pas lui simplifier la vie, puisqu’il s’agit de la fille d’un riche industriel ayant des relations au gouvernement. Commence alors une enquête menée tambour battant, au cours de laquelle Erika devra faire face à l’hostilité de la famille, de ses supérieurs et même de certains de ses collègues.

Robert Bryndza nous propose ici une héroïne très attachante, et je crois que c’est sur elle que repose toute la réussite de ce roman. C’est une femme faite qui a vécu des tas de choses, dont certaines terriblement éprouvantes. Elle n’est pas du genre à se laisser impressionner, ni par un tueur, ni même par sa hiérarchie ou des collègues médisants. Et pourtant, ce n’est pas non plus une tête brûlée qui fonce dans le tas sans réfléchir. C’est un personnage parfaitement bien dosé, à la crédibilité sans faille, tenace et intègre, et on prend beaucoup de plaisir à la suivre.

Dans La fille sous la glace, on retrouve tous les codes du roman policier. Mais ce qui m’a vraiment plu, c’est de voir comment l’establishment britannique parvient à peser sur l’enquête, au point de l’entraver complètement. Le gouvernement pèse sur la hiérarchie et cette pression redescend en cascade jusqu’aux enquêteurs que l’on somme de prendre telle ou telle voie. L’histoire est très rythmée, la plume fluide et dynamique et l’auteur maîtrise bien son suspens. De quoi me donner envie de suivre à l’avenir les aventures d’Erika Foster ! Un deuxième tome est d’ores et déjà disponible outre Manche, espérons que les éditions Belfond nous le propose très bientôt.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

La fille sous la glace, de Robert Bryndza
Belfond (2018) - 438 pages - Support papier - Thrillers & Polars

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ? Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ? Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.

Site de l'auteur : https://robertbryndza.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire