mardi 14 novembre 2017

Un coeur très froid, de Karin Slaughter


Pour découvrir un auteur que vous n’avez encore jamais eu l’occasion de lire, il existe une solution à moindre frais : les nouvelles. Rares sont les maisons d’éditions qui acceptent de parier dessus mais quand elles proviennent d’une célébrité comme Karin Slaughter, on n’hésite pas à s’en servir comme un outil promotionnel ! Les librairies numériques regorgent ainsi de textes gratuits qui peuvent s’avérer intéressant. Un cœur très froid en fait partie.

Il s’agit d’une nouvelle d’une quarantaine de pages dans laquelle on suit Pam, une honnête femme plaquée par son mari après vingt ans d’abnégation et le décès de leur fils de seize ans. Elle a tout accepté de lui, y compris la responsabilité de l’échec de leur mariage. Et le jour où il lui annonce qu’il se meurt d’un cancer et lui demande d’assister à ses derniers instants, elle accepte encore. Entre naïveté et faiblesse de caractère, cette femme est une victime, jusqu’au bout des ongles.

Ce n’est pas le genre de personnage qui m’est sympathique, mais je ne pense pas que le souhait de l’auteur était de nous la faire aimer. Pam subit, elle a toujours subi. Pendant les vingt ans qu’a duré son mariage et même ensuite, après le divorce, quand son mari n’a rien trouvé de mieux à faire qu’écrire un livre sur le décès de leur fils dans lequel il pointe la moindre des failles de son épouse, réelle ou imaginaire. On a envie de la secouer pour la faire réagir. Certes, son mari est un être abject, mais il n’est clairement pas le seul responsable de la situation. Elle se soumet.

En quelques pages, Karin Slaughter réussit, avec une grande habileté, à éveiller certaines émotions en nous. Certains éprouveront de la compassion pour Pam, d’autres de la colère envers son époux, d’autres encore de l’agacement envers la faiblesse de cette femme. Mais dans tous les cas, difficile de rester de glace. Le seul point noir de ce texte, c’est son dénouement, trop rapide et prévisible. On n’imagine pas une seule seconde que John ait convoqué sa femme par remord, on se doute bien qu’il prépare quelque chose. Mais la fin est ratée dans le sens où l’auteur essaie de nous faire croire que Pam réagit enfin, mais que sa réaction manque de panache !

Au final, une nouvelle intéressante, bien menée, qui suscite nombre d’émotions, mais cette bonne impression est entachée par une fin décevante. En revanche, pari gagné, cela m’a quand même donné envie de découvrir plus avant cet auteur.

Note : ★★★☆☆

Plus d'informations

Un cœur très froid, de Karin Slaughter
Editions HarperCollins (2017) - 39 pages - Support numérique - Nouvelles & Recueils

Pendant vingt ans, Pam a été une femme loyale, honnête, folle amoureuse de son mari John – mais incapable de lui dire non. Elle a tout supporté, y compris son attitude pitoyable quand leur fils est décédé dans un accident de voiture, jusqu’à ce qu’il la quitte pour une autre. Tandis que John refait sa vie et devient richissime, Pam conserve son modeste travail d’enseignante, jusqu’au jour où John l’appelle : atteint d’un cancer, il va se faire cryogéniser. John veut qu’elle soit là au moment où il va mourir…

Site de l'auteur : http://www.karinslaughter.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire