lundi 16 octobre 2017

Tenebra Roma, de Donato Carrisi


On se retrouve aujourd’hui avec le dernier roman de Donato Carrisi, qui vient de sortir aux éditions Calmann-Lévy que je remercie pour la confiance qu’elles m’accordent aujourd’hui par l’intermédiaire de NetGalley. Tenebra Roma est le troisième livre de l’auteur qui s’attache aux pas de Sandra et Marcus le Pénitencier, après Le tribunal des âmes et Malefico. Un thriller historico-ésotérique, où il est question des travers du catholicisme mais aussi d’une secte appelée l’Eglise de l’Eclipse et d’une drogue aux effets hallucinogènes. Un joyeux mélange qui va entraîner nos deux héros au bout d’eux-mêmes, en particulier Marcus.

Comme dans les deux tomes précédents, l’histoire se déroule à Rome et cette fois, la Ville Eternelle est bien près de sombrer. A cause de conditions météorologiques extraordinaires, les autorités sont forcées d’imposer un black-out pendant vingt-quatre heures. Tout le monde le sait, le Mal se repaît d’obscurité, et c’est ainsi qu’une partie des romains vont laisser libre cours à leurs plus vils instincts. Les autorités s’y attendent, elles s’y sont préparées mais cela sera-t-il suffisant ? Alors que Marcus est confronté à sa plus grande peur, une nouvelle amnésie, une photo de Sandra est retrouvée sur un mobile contenant également une atroce vidéo sur laquelle on voit un homme décéder des suites d’une séance de torture. Et les voilà tous deux entraînés dans cette nouvelle affaire !

Tenebra Roma est à l’image de ses prédécesseurs : une histoire passionnante. Quelqu’un semble avoir laissé des indices pour Marcus et Sandra, véritables jalons morbides dans cette cité en perdition. Donato Carrisi a fait de nombreuses recherches pour rendre son cataclysme crédible, et cela se sent. Pas une seule fois je ne me suis demandée si ce qui se passait était réellement possible, j’étais dedans, happée par l’histoire. Cela s’applique également à l’évolution des personnages. Loin d’en faire des super-héros, l’auteur s’applique à souligner leurs failles. Sandra n’est plus photographe pour scènes de crimes, elle a renoncé à un métier qui la bouffait de l’intérieur. Quant à Marcus, il prend une dimension encore plus sombre dans ce roman, sous l’égide de l’Avocat du Diable.

Deux petits bémols cependant. Le premier est l’aspect un peu trop cliché du flic ripoux Vitali qui m’a plus agacée que réellement effrayée. Le second le côté prévisible du dénouement, que j’avais senti venir dès la première partie du roman. Malgré tout, le voyage est plaisant, et même si la destination n’est pas réellement une surprise, elle n’en est pas moins alléchante. Laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Tenebra Roma, de Donato Carrisi
Editions Calmann-Lévy (2017) - 304 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Et si Rome se retrouvait plongée dans les ténèbres pour toujours… Cinq siècles auparavant, le pape Léon X lança cet avertissement : Rome ne devra jamais être plongée dans l’obscurité. Pourtant, lorsqu’aujourd’hui la foudre s’abat sur une centrale électrique au cours d’une terrible tempête, les autorités romaines sont forcées d’imposer un black-out total de vingt-quatre heures sur la ville le temps de réparer les dégâts. Dès le crépuscule, les ombres reviennent envahir Rome. Dans le chaos et la panique qui s’ensuivent, une silhouette plus sombre que les autres va se déplacer silencieusement à travers la capitale, laissant derrière elle une traînée de morts… ainsi que des indices.
Marcus, le prêtre de l’ordre des Pénitenciers, peut reconnaître et interpréter les anomalies sur les scènes de crime. Mais le pénitencier a perdu son arme la plus précieuse : sa mémoire. Lui-même victime du tueur, il échappe de justesse à une mort atroce, sans plus aucun souvenir des derniers jours passés. Il va devoir remonter le fil de sa vie en même temps que la piste du monstre. Seule Sandra Vega, une ancienne photographe scientifique, peut l’aider dans sa traque. Sandra connaît le secret de Marcus, mais a subi trop de pertes dans sa vie pour être en mesure de faire face à nouveau au mal. Et pourtant, elle va se retrouver entraînée malgré elle au cœur de l’enquête… Le coucher du soleil se rapproche, et le temps est compté : au-delà des ténèbres, il n’y a que l’abîme.


Site de l'auteur : http://www.donato-carrisi.fr/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire