samedi 22 juillet 2017

Tu tueras le père, de Sandrone Dazieri


On se retrouve aujourd’hui avec un thriller de Sandrone Dazieri, dont je découvre l’univers avec Tu tueras le père, un ouvrage offert par Julie à l’occasion du swap Livres & Thés et que j’ai lu pendant ma semaine de vacances en Italie. Heureux hasard, l’intrigue se déroule également en Italie ! C’est un livre dont j’ai beaucoup entendu parler et qui m’intriguait depuis sa sortie. Un roman qu’on lit le souffle court, à la fois horrifié par ce qu’on y découvre et impatient d’en connaître le dénouement. Un très bon thriller à l’intrigue parfaitement ficelée.

Tout commence avec la découverte d’un homme qui fait état de la disparition de sa femme et de son fils au cours d’un pique-nique familial. L’épouse ne tarde pas à être retrouvée, violemment décapitée, mais du gamin, aucune trace, il semble s’être volatilisé. Bien sûr, les autorités soupçonne tout de suite le mari mais, envoyée sur les lieux par son supérieur bien qu’elle soit en congé à durée indéterminée, Colomba Caselli n’est guère convaincue. C’est ainsi qu’elle fait appel à un consultant extérieur, Dante Torre, ayant lui-même survécu à un enlèvement qui a duré onze années au cours desquelles il a vécu dans un silo à grains, sous l’emprise de son ravisseur.

L’intrigue est parfaitement maîtrisée. Elle entraîne le lecteur de rebondissement en rebondissement à un rythme effréné. C’est comme si le temps nous filait entre les doigts, alors que le décompte s’accélère pour sauver la vie du jeune Luca qui s’est fait enlevé. Le duo atypique formé par Colomba et Dante fonctionne à merveilles. Elle est brisée par un drame récemment survenu à Paris, au cours duquel de nombreuses personnes ont perdu la vie. Elle se sent responsable et subi de terribles crises d’angoisse. Lui ne s’est jamais complètement remis de l’expérience traumatisante qu’il a vécu, enfant. Il se nourrit de petites pilules et de litres de café, fume comme un pompier et souffre de claustrophobie. Mais il est aussi suprêmement intelligent.

Tous deux sont très attachants, on aurait envie de les protéger et d’apaiser leur souffrance. Leur duo est détonant et fait toute la magie de cette histoire. La plume de l’auteur est incisive et percutante. Fluide, elle nous emmène sur les pas de Dante et Colomba au cœur d’un suspens qui n’en finit plus de monter au fur et à mesure que nos deux enquêteurs dénouent les fils de cette pelote bien emmêlée. Jusqu’à ce que la révélation finale ne nous explose à la tête avec violence. Un thriller sombre et sans temps mort, qui va bien plus loin que l’histoire d’un simple tueur en série. Une histoire sordide mais pleine de surprises, un duo attachant et une fin en apothéose. A lire, absolument.

Note : ★★★★★

Plus d'informations

Tu tueras le père, de Sandrone Dazieri
Pocket (2016) - 744 pages - Support papier - Thriller & Polar

Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier. Non loin de Rome, un homme affolé tente d'arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d'une clairière. Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l'hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s'échapper. Pendant des années, son seul contact avec l'extérieur a été son mystérieux geôlier, qu'il appelle « le Père ». Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté...

Site de l'auteur : https://sandronedazieri.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire