dimanche 23 avril 2017

Fin de ronde, de Stephen King


Troisième et dernier opus de la trilogie Bill Hodges, Fin de ronde est un thriller fantastique à la Sire Cédric, où le paranormal fait son entrée d’emblée de jeu. On y retrouve Bill Hodges, devenu détective privé depuis sa mise à la retraite de la police, et son associée Holly au sein de l’agence Finders Keepers. On y retrouve aussi Brady Hartsfiled, le chauffard psychopathe de Mr Mercedes, le premier tome de la saga, que l’on croyait neutralisé mais qui nous réserve encore quelques surprises.

King renoue également avec le paranormal qui lui était cher il y a quelques dizaines d’années. A cause du mauvais coup qu’il a pris sur la tête dans la salle de concert pleine d’adolescents qu’il désirait faire exploser, ou bien des traitements expérimentaux et non autorisés que lui administre en secret son médecin, Brady se découvre des capacités psychiques hors du commun. Il va bien évidemment en profiter pour fomenter une vengeance à la mesure de sa haine de Bill Hodges et de son nègre tondeur de pelouse. Entre le pouvoir de l’esprit et celui des réseaux sociaux, Fin de ronde est un véritable concentré de modernité !

On y parle de suicide, de malaise adolescent, de la manière dont un prédateur déterminé peut réussir à manipuler certaines personnes au travers de l’hypnose et des réseaux sociaux. Brady, et King à travers lui, est extrêmement habile à ce petit jeu de manipulation, à tel point que c’en est effrayant. Rien ne semble pouvoir arrêter son esprit tordu, pas même Bill Hodges que l’on retrouve ici bien affaibli, aux prises avec la maladie. Ce vieux flic à la retraite avait su me toucher dans Mr Mercedes, et mon affection ne s’était pas démentie par la suite dans Carnets noirs. Le courage et l’abnégation dont il fait preuve ici m’ont fait terriblement mal au cœur.

Seul petit bémol à cette histoire, les quelques longueurs induites par le point de vue de Brady, mais le machiavélisme qui préside à son esprit torturé compense largement. Finalement, Fin de ronde conclut de bien belle façon cette intrigue originale et touchante, grâce à des personnages terriblement attachants. Les thématiques choisies par l’auteur sont une fois de plus fortes et universelles. Sans être un chef d’œuvre, c’est un très bon roman, bien ficelé et efficace, qui vous fera passer un excellent moment de lecture. Lisez la trilogie, elle est atypique chez King, mais vraiment réussie.

Note : ★★★★☆

Plus d'informations

Off-Ret Hodges, tome 3 : Fin de ronde, de Stephen King
Editions Albin Michel (2017) - 430 pages - Support numérique - Thrillers & Polars

Sept ans après le massacre perpétré par Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, celui-ci gît sur un lit d'hôpital, paralysé, le cerveau endommagé, subissant les essais cliniques expérimentaux du docteur Babineau. Mais le criminel s'aperçoit qu'il est désormais doté de pouvoir de télékinésie. Il intègre le corps du médecin, bien décidé à manipuler et à pousser au suicide son ennemi Bill Hodges.

Site de l'auteur : https://www.stephenking.com/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire