dimanche 7 août 2016

The revolution of Ivy, de Amy Engel


Souvenez-vous, The book of Ivy s’achevait sur une situation dramatique pour la jeune Ivy : accusée de trahison, elle était bannie de Westfall, exclue de l’autre côté de la barrière. The revolution of Ivy reprend là où le premier tome s’était arrêté, et nous la retrouvons, seule et terrifiée, mais néanmoins décidée à survivre à cette nouvelle épreuve. C’est donc avec ce second volume qu’Amy Engel clôture les aventures de son héroïne, mais il semble malheureusement que l’âme de cette histoire soit restée en arrière, dans la petite communauté de Westfall.

En effet, cet opus est assez court, et il ne s’y passe pas grand-chose, il faut bien le reconnaître. Dans toute la première partie, Ivy est seule, en proie à des démons qu’elle refuse pourtant d’affronter, ne serait-ce qu’en s’interrogeant sur le bien fondé de ce qu’elle a fait ou pas fait à Westfall. Elle fonctionne en zombie, résignée, et marche sans fin dans l’espoir de trouver d’autres survivants. Qu’elle finit par trouver, au demeurant, et ils sont plutôt sympathiques, mais comme presque tout dans ce roman, ils manquent cruellement de consistance.

L’intrigue est extrêmement prévisible, tout est cousu de fil blanc, sans surprise ni aucun retournement de situation. Les événements se déroulent exactement de la manière dont on devine qu’ils vont se dérouler, sans la moindre prise de risque. En réalité, Ivy n’est elle-même jamais réellement en difficulté, finalement. L’univers dystopique est presque oublié, à quelques détails près, et tout tourne autour des possibles retrouvailles entre Ivy et Bishop. Pour une révolution (celle du titre de cet opus), c’est complètement raté, tout est beaucoup trop lisse.

Le final lui-même m’a laissée de glace, tout va beaucoup trop vite, les choses sont à peine survolées. Et à cause de ce vrai manque de profondeur, on se retrouve à lire machinalement, avec indifférence et sans réelle émotion. Un roman à conseiller en début de collège, pas davantage, les ados plus âgés risquant de clairement rester sur leur faim. Dommage de clôturer cette saga, qui avait pourtant du potentiel, sur une telle fausse note.

Note : ★★☆☆☆

Plus d'informations

The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy, de Amy Engel
Éditions Lumen (2015) - 322 pages - Support numérique - Ados & YA

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime. Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin. Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ? Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Site de l'auteur : http://amyengel.net/

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire