samedi 2 août 2014

L'écorchée

Le chuchoteur #2, de Donato Carrisi

Editions Calmann-Lévy (2013)
Format ePub, 430 pages
Thriller et polar

Avez-vous jamais eu envie de disparaître ? On a tous ressenti un jour ou l’autre l’envie de disparaître. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi. Mais il y en a pour qui cette sensation n’est pas que passagère. Elle les obsède, les dévore, les engloutit. Ces individus se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi. Nul ne sait où. Et bientôt, tout le monde les oublie. Ou presque.
Chaque fois que Mila Vasquez entre dans « Les Limbes », le bureau des personnes disparues aux murs tapissés de leurs portraits, leurs yeux se braquent sur elle. Elle les garde toujours à l’esprit, elle, l’enquêtrice qui porte dans sa chair les marques des ténèbres, comme autant de fleurs rouge sang. Peut-être est-ce pour cela, d’ailleurs, qu’elle excelle dans son domaine. Peut-être est-ce pour cela, aussi, que sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur, elle refuse d’éprouver la moindre émotion.
Et si, soudain, ces disparus réapparaissaient pour tuer ? Comme le ressac, les ténèbres recrachent d’abord les indices d’une existence passée. Puis les êtres. À première vue ils semblent identiques, mais dans l’intervalle, le mal les a transformés. Où étaient-ils pendant tout ce temps ? Pourquoi sont-ils revenus ? Pour arrêter cette armée des ombres, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour la mettre à l’épreuve, il lui faudra à son tour basculer dans l’abîme.

Ma chronique
Après l'immense coup de cœur qu'avait été Le chuchoteur pour moi, c'est avec une grande impatience que j'attendais l'occasion de me replonger dans l'univers de Donato Carrisi, et de retrouver Mila Vasquez dans la suite de ses aventures : L'écorchée. On la retrouve effectivement 7 ans après les événements précédents, dans la section de recherche des disparus, à l'abri, croit-elle, du plus gros de ses ténèbres. En réalité, c'est justement par ce choix qu'elle va de nouveau être confrontée à une nouvelle intrigue, malsaine au possible.

J'aime ce personnage de Mila. Elle a un petit coté un peu cliché, celui de l'enquêtrice en butte à ses propres démons, et en même temps, ces démons sont, il faut le reconnaître, bien particuliers. D'une part, rappelons qu'elle est complètement incapable d'éprouver la moindre empathie pour qui que ce soit, pas même sa fille, obligée de se mutiler pour ressentir enfin une émotion, une douleur, quelque chose, ce qui la libère momentanément de ses angoisses. Et pour couronner le tout, les ténèbres lui sont quasiment irrésistibles, elle résiste un temps, mais on la sent toujours sur le fil, sur la tangente, prête à basculer dans l'ombre.

C'est vraiment un personnage bien construit, très abouti, elle a quelque chose de presque réel. Dans L'écorchée, on fait également la connaissance d'un nouveau protagoniste masculin : Simon, un paria, un flic mis à l'écart car soupçonné de corruption, un anthropologue qui va aider Mila à y voir clair dans l'enquête. Il est plutôt sympa et agréable, mais là en revanche, un peu trop cliché à mon goût. Et puis le chuchoteur, encore et toujours, dont l'ombre plane au-dessus de ce second volume. J'ai trouvé l'intrigue un peu moins bien ficelée que la précédente, un peu plus poussive, mais elle reste agréable à découvrir, et le dénouement m'a terrifiée, en tant que mère !

Encore une fois, tout le talent de Donato Carrisi réside dans sa façon de nous expliquer comment une personne, quelle qu'elle soit à l'origine, peut en arriver à d'effroyables extrémités : disparaître dans le néant, s'effacer complètement, ou encore manipuler les autres jusqu'à les pousser au meurtre. C'est vraiment cet aspect psychologique qui m'intéresse et me plaît chez cet auteur. Après, il applique ici les mêmes ficelles que dans son premier roman, et il ne faudrait pas non plus que cela devienne une marque de fabrique un peu trop prévisible. A surveiller, donc, mais L'écorchée a été pour moi un très bon moment de lecture, que je ne saurais que recommander.

Note : ★★★★☆
Lu en numérique !

3 commentaires:

  1. Il devrait me plaire aussi alors!!!

    RépondreSupprimer
  2. Il faudra donc que je le tente... j'avais lu de mauvaises critiques mais là tu m'as assez convaincue ! ;) je ne savais pas que c'était la suite ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'as pas lu Le chuchoteur, il vaut mieux commencer par ce dernier. L'écorchée est un peu moins bien, mais quand même sympa.

      Supprimer