mercredi 2 janvier 2013

Sérum - Saison 1, épisode 4

Lu en numérique !

Titre : Sérum - Saison 1, épisode 4
Auteur : Henri Lœvenbruck & Fabrice Mazza
Cycle : Sérum - Tome : Saison 1, épisode 4

Paru le : 26 septembre 2012
Editions : J'ai Lu
EAN : 978-2290041710

Poche : 215 pages

Présentation de l'éditeur :
1773 : Mesmer invente l'hypnose. 1886 : Freud invente la psychanalyse. 2012 : Draken invente le sérum. Traqué par la police, le Dr Draken persiste à vouloir comprendre le lien entre les visions d'Emily et l'enlèvement du couple Singer. De son côté, le détective Lola Gallagher, abandonnée par sa hiérarchie, remonte la piste. Mais des zones d'ombres subsistent et mettent en péril son enquête. Pendant ce temps, leurs ennemis invisibles poursuivent leur plan machiavélique. Lola ira-t-elle jusqu'au bout ? Au prix de quels sacrifices ?

Ma critique :
Cette saga est un véritable puzzle ! Un puzzle dont on trierait lentement les pièces pour les assembler peu à peu, et ce sans ce petit coté laborieux et désagréable qu'ont certains travaux de fourmis. Car les auteurs, Henri Lœvenbruck et Fabrice Mazza, sont tout sauf avares des indices qu'ils lâchent. Chaque épisode nous apporte son lot d'étonnantes révélations et pourtant, la machination sur laquelle l'officier Gallagher enquête est tellement vaste qu'on n'en voit toujours pas le bout.

La nouveauté de cet épisode 4, ce sont des flashbacks de la vie passée d'Emilie, avant qu'on ne lui tire une balle dans la tête, et qu'elle n'en perde la mémoire. Si on ne découvre pas précisément qui elle est ni quel est son lien avec le couple Singer, on en apprend plus sur ses parents, et l'endroit où elle a passé les premières années de sa vie. Des passages émouvants que j'ai beaucoup apprécié, ainsi que la manière dont le Dr Draken décode peu à peu ses visions, identifie les personnages qui les peuplent, y compris le zèbre et les rinhocéros. J'ai enfin percuté sur les icônes présentes sur les couvertures, qui sont elles aussi issues des visions d'Emilie.

Les personnages, bien que nombreux car les secondaires ont aussi leur importance, nous sont familiers désormais, mais on en apprend toujours plus sur eux, par petites touches. Je me surprends à apprécier certains d'entre eux qui m'étaient antipathiques au départ, comme Philip Détroit, ou encore Ian Draken. Il semble également qu'une nouvelle intrigue se développe autour du frère de Lola, en marge de l'intrigue principale, peut-être liée peut-être pas. Le mystère se densifie, mais rebondissements et révélations sont omniprésents, ce qui rend les choses plus addictives encore.

Ça me fait penser à ces séries télévisées où les enquêteurs couvrent des murs entiers de photos et d'indices et les relient entre eux par des ficelles ! Une vaste toile d'araignée... Une chose est sûre, ce quatrième épisode tient pleinement ses promesses, et j'ai vraiment hâte de lire la suite pour en savoir plus. Ce qui m'inquiète, c'est d'avoir à attendre près d'un an pour avoir la saison 2 entre les mains, alors je vais faire durer les deux épisodes qu'il me reste à lire. Vraiment, n'hésitez plus, cette saga est un petit bijou !

Ma note : ★★★★★

2 commentaires:

  1. Et bien voilà qui donne envie! J'ai toujours un peu peur de me lancer dans les sagas, après tu n'en finis pas d'acheter sans cesse... Je jeterai un oeil à la bibli!
    Bisous et de belles choses pour cette année!!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je suis fan !
    Une merveilleuse année à toi aussi, Piplo !

    RépondreSupprimer