dimanche 25 novembre 2012

La pâle lumière des ténèbres

Titre : La pâle lumière des ténèbres
Auteur : Erik L'Homme
Cycle : A comme Association - Tome : 1

Paru le : 14 octobre 2010
Editions : Gallimard Jeunesse / Rageot Editeur
EAN : 978-2070634682

Broché : 160 pages

Présentation de l'éditeur :
Jasper vit à Paris, va au lycée et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval. Depuis peu, il fréquente aussi le 13, rue du Horla, l'adresse ultra secrète de l'Association. L'organisation a repéré chez lui des aptitudes certaines pour la magie et lui a proposé de devenir agent stagiaire. Armé d'une bombe lacrymogène au jus d'ail, Jasper est envoyé chez les vampires pour enquêter sur un trafic de drogue. Attention au retour du jet d'ail !

Ma critique :
Encore un livre pioché dans la bibliothèque de mon fils ! J'avais beaucoup entendu parler de la saga A comme Association, co-écrite par Erik L'Homme et le regretté Pierre Bottero, et co-éditée par Gallimard Jeunesse et Rageot Editeur. Un univers fantastique et un peu loufoque, qui met en scène un lycéen de 15 ans, Jasper, magicien de son état, et surtout stagiaire au sein d'une organisation très particulière qui veille à ce que les Anormaux - entendez par là vampires, démons, trolls et autres créatures du même acabit - ne se fassent pas trop remarquer.

Ce qu'il faut savoir sur Jasper, c'est qu'il est doté d'un certain humour, humour mâtiné d'auto-dérision, qui fuse en toutes occasions, mêmes les pires. Surtout les pires, j'ai envie de dire ! Alors après, on adhère ou on n'adhère pas, et j'ai lu des commentaires de personnes qui le trouvaient juste insupportable. Personnellement, il m'a fait sourire à plus d'une reprise avec ses jeux de mots, sa propension à enjoliver ses aventures à son avantage, et je l'ai trouvé plutôt attachant, dans son genre. J'ai un petit peu regretté qu'on n'en apprenne pas davantage sur son entourage ou son groupe de rock médiéval.

Propre de la littérature jeunesse, me direz-vous ? Peut-être, car il ne s'agit pas seulement de Jasper. Tout est survolé dans cette histoire : l'Association elle-même, comment notre héros s'est retrouvé embringué dans tout ça, la manière dont il fait de la magie - pas de baguette, non non non -, l'intrigue elle-même. C'est un roman très court qui ne manque pas de dynamisme, mais tout le problème est là, tout va trop vite, comme... dans la littérature jeunesse, justement ! Je vous rassure, mon fils a adoré. Personnellement, j'en garde l'impression d'une histoire sympathique, mais sans plus.

Ma note : ★★★☆☆

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire