mercredi 5 septembre 2012

Fugitive

Titre : Fugitive
Auteur : Lauren DeStefano

Cycle : Le Dernier Jardin - Tome : 2
Date de sortie : 17 août 2012
EAN : 9782362310607

Présentation de l'éditeur :
Rhine et Gabriel se sont enfuis du manoir des Vaughn… mais le danger rôde toujours ! À peine ont-ils posé pied à terre qu’ils se font capturer par une vieille femme qui entend vendre les charmes de la jeune fille. Échappée d’un enfer pour plonger dans un autre, Rhine ne pourra compter que sur son ami Gabriel pour retrouver son frère à Manhattan… et profiter des quelques années qui lui restent à vivre. Mais Vaughn, le beau-père de Rhine, est sur la piste des fugitifs. Parviendront-ils à lui échapper ?

Ma critique :
Presque un an jour pour jour après la sortie du premier volume du cycle de Lauren DeStefano, Fugitive s’installe dans nos devantures. Nous retrouvons Rhine et Gabriel au tout début de leur cavale, après qu’ils se soient enfuis du manoir des Vaughn, dans la continuité directe du précédent opus. Et bien qu’un peu échaudée par la fin un peu trop facile d’Ephémère, j’étais curieuse de connaître la suite de leurs aventures. Livraddict et les éditions Castlemore m’en ont donné l’occasion à point nommé, et je les en remercie.

En quittant le manoir, Rhine n’avait qu’une idée en tête : fuir cette captivité qui l’étouffait, fuir son beau-père aux allures de Victor Frankenstein, créateur du monstre du même nom. Elle n’avait pas spécialement établi de plan, et dès le début de ce nouveau roman, elle en subit les conséquences. Dès lors, on est au cœur de l’action. Pourtant, de manière un petit peu décevante, c’est une impression de déjà-vu qui domine tout au long de cette lecture. Captive, Rhine est droguée, ou malade, et elle passe son temps dans une sorte d’état second qui finit par lasser.

Un problème de rythme donc, dans cet ouvrage qui suit malgré tout un chemin pavé de bonnes intentions. Lauren DeStefano a un talent indéniable pour planter les décors. Ils flamboient ou au contraire sont tellement sombres, étouffants, qu’ils en seraient déprimants à la longue. C’est vraiment comme si on y était. Mais c’est au niveau de l’intrigue que le bât blesse, car les transes de Rhine sont terriblement longues et répétitives. Et puis j’aurais tellement aimé en apprendre plus sur le virus, les « pro-science », les « pro-nature », sur Rowan et les raisons qui l’ont poussé à perdre espoir…

Un immense coup de cœur pour Maître Vaughn, en revanche. Bien qu’on ne sache finalement pas grand-chose de lui, il bénéficie d’une présence qui le rend absolument terrifiant. Les atrocités qu’il fait subir à ceux qui ont le malheur de tomber sous sa coupe, et le fait qu’il le fasse au nom d’une noble cause, la sauvegarde des jeunes générations, en font un personnage fascinant. Le dénouement laisse présager une confrontation entre son fils et lui, et c’est ainsi que la curiosité renaît, sans même parler du dernier mot prononcé par Rhine à la fin du livre !

Au final, un peu déçue ou pas, lirais-je la suite à votre avis ? J’ai bien peur que cela ne fasse aucun doute !

4 commentaires:

  1. Bah, j'avais proposé un swap partenariats éditeurs sur Livraddict pour échanger des SP, mais personne n'a semblé intéressé, c'est dommage.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce deuxième tome et je ne suis pas d'accord avec toi sur certains points. Je ne trouve pas que ça fait répétitif, justement ! J'ai même trouvé ça normal que Rhine agisse de cette manière dans ce deuxième opus.

    Sinon pour Vaughn c'est la même chose que je pense ! Bref, j'ai beaucoup beaucoup aimé ce deuxième tome ! *-*

    RépondreSupprimer
  3. Je lui donne 3/5 et je lirai la suite parce que j'ai envie de connaître la fin, mais ce n'est pas mon coup de cœur de l'année non plus, loin de là ! ;o)

    RépondreSupprimer