jeudi 30 août 2012

L'incendie

Titre : L'incendie
Auteur : Kathryn Lasky

Cycle : Les Gardiens de Ga'Hoole - Tome : 6
Date de sortie : 5 juin 2008
EAN : 9782266155243

Présentation de l'éditeur :
Les Sangs-Purs n'ont pas dit leur dernier mot. Bec d'Acier et ses troupes ont envahi les canyons de Saint-Aegolius et se préparent à attaquer le Grand Arbre de Ga'Hoole. Les Gardiens sont inquiets : leur armée seule ne peut faire front. Le parlement de Ga'Hoole décide alors d'envoyer Soren et ses amis vers les Royaumes du Nord, pour nouer de nouvelles alliances. Sans l'aide des légendaires Becs Givrés, le monde libre des chouettes et des hiboux risque de disparaître, à tout jamais...

Ma critique :
Me voici de retour auprès du jeune Soren et de ses amis ! L'incendie est le sixième tome du cycle destiné à la jeunesse Les Gardiens de Ga'Hoole, de Kathryn Lasky. L’histoire se passe dans un monde imaginaire essentiellement peuplé de chouettes et de hiboux, et on suit les aventures de Soren, une chouette effraie mâle en formation au Grand Arbre de Ga’Hoole pour devenir Gardien, et défendre le royaume. Dans L’incendie, lui et ses amis sont envoyés dans les Royaumes du Nord pour recruter des alliés en vue d’une invasion.

L’intrigue est découpée en chapitres qui suivent les différents protagonistes de notre histoire, dont la mission diplomatique va s’exercer auprès de peuples différents, avec plus ou moins de réussite. On aura ainsi l’occasion de rencontrer Ifghar, un hibou petit duc à moustache, frère d'Ezylryb, le professeur préféré de Soren, son héros. Ifghar et Gragg son loyal serviteur, un serpent, ont trahi le clan de Kiel lors de la Guerre des Griffes de Glace ; ils ont été bannis et ne cherchent qu’une chose : une occasion de se venger.

Pour la première fois, le Super Squad va être confronté à l’épreuve de la séparation, eux qui sont invincibles quand ils sont ensemble ! Kathryn Lasky aborde ici, dans un style tout à fait abordable pour nos chères têtes blondes, des thèmes qu’on retrouve dans toutes les bonnes histoires de fantasy : le courage, la trahison, la vengeance, la force de l’amitié… Bien sûr, le dénouement est prévisible, les gentils l’emportent forcément sur les méchants, mais ces derniers ont une descendance, et nul doute que cette dernière reviendra à l’assaut dans un futur volume.

Au final, ce qui fait l’alchimie de chacun des volumes de ce cycle, c’est ce petit côté « épico-fantasy » mâtiné de toute la tendresse que l’auteur voue à ses petits héros. Cela transparaît dans chacune de ses phrases, et nous propulse au Grand Arbre de Ga’Hoole.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire