mardi 17 juillet 2012

Les gardiens des souvenirs

Lu en numérique !

Titre : Les gardiens des souvenirs
Auteur : Robin Hobb

Cycle : Les cités des anciens - Tome : 5
Date de sortie : 23 mai 2012
EAN : 9782756405919

Présentation de l'éditeur :
Les gardiens des dragons sont bloqués sur la rive du fleuve du Désert des Pluies qui fait face à Kelsingra, la légendaire cité des Anciens. Seule Gringalette, la dragonne de Kanaï, est capable de voler, et Alise Finbok l'utilise pour visiter la cité et tâcher d'en révéler les mystères avant que l'afflux probable de prospecteurs ne la dénature et n'en chasse les fantômes. Pendant ce temps, Leftrin est reparti sur le Mataf à Cassaric pour refaire des provisions, et les gardiens luttent pour survivre et pour fournir de quoi manger à leurs dragons, incapables de se débrouiller seuls, et peu enclins à faire les efforts nécessaires pour gagner leur autonomie. Les tensions s'accroissent entre les grandes créatures, à demi infirmes mais pleines d'une morgue propre à leur espèce. Cependant le Désert des Pluies n'est pas leur seul ennemi ; les envoyés du duc de Chalcède, en quête d'organes de dragons pouvant sauver leur maître, se rapprochent...

Ma critique :
Ah, si je n'étais pas aussi accro à cet univers, je boycoterais purement et simplement cette saga des Cités des Anciens en incitant toutes mes connaissances à faire de même ! L'attitude de l'éditeur, Pygmalion pour ne pas le citer, depuis la parution du premier opus de cette nouvelle série de Robin Hobb est tout bonnement inqualifiable. Le but n'est pas de revenir encore une fois sur l'aspect purement mercantile du fait de découper les volumes originaux en deux, mais quand comprendront-ils qu'un roman est un tout ? Quand arrêteront-ils de mutiler des histoires équilibrées au risque d'en faire des livres bancales comme l'est celui-ci ? Quand cesseront-ils de manquer ainsi de respect envers l'auteur qu'ils publient et les lecteurs qui achètent leurs livres ?

Car très sincèrement, il ne se passe pas grand chose dans Les gardiens des souvenirs, pour ne pas dire rien, et si vous n'êtes pas purement fan de l'univers de Robin Hobb, vous risquez fort de vous ennuyer... Installés à proximité de Kelsingra qui leur demeure inaccessible si ce n'est à dos de dragon, les Gardiens n'évoluent pas d'un pouce. Pas plus que leurs dragons qui, comme le tome précédent nous le laissait deviner, s'évertuent sans grand succès à apprendre à voler. Alise elle-même s'enlise dans son exploration de la cité des Anciens, et Sédric peine toujours à s'acclimater à sa nouvelle vie d'aventures et de privations. Un volume qui n'apporte quasiment rien donc, si ce n'est l'ébauche de nouvelles intrigues concernant Hest Finbock ou Selden Vestrit.

Et pourtant je l'ai dévoré ! Et à quelle allure, étant donné son faible nombre de pages. Bon, je ne suis sans doute pas une référence tant j'adore cet univers du Désert des Pluies autant que celui des Six Duchés, mais Robin Hobb est une conteuse hors-pair qui sait nous faire entrer dans l'intellect des dragons, nous faire partager les doutes de Thymara ou encore ceux de Sédric, et presque nous faire compatir aux mésaventures de Hest. Presque, parce que... faut quand même pas pousser ! Un court roman à réserver aux amateurs donc, ou alors, pour davantage de saveur, attendez que la série soit entièrement parue, et lisez tout d'un coup !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire