mercredi 6 juin 2012

Éphémère

Titre : Éphémère
Auteur : Lauren DeStefano

Cycle : Le dernier jardin - Tome : 1
Date de sortie : 19 août 2011
EAN : 9782362310256

Présentation de l'éditeur :
Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ? Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L'humanité a cru voir son avenir assuré... jusqu'au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l'espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l'amour sincère de son mari et la confiance qui s'instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n'a qu'une idée en tête : s'enfuir de cet endroit.

Ma critique :
Éphémère fait partie de ces ouvrages dont le quatrième de couverture donne une image totalement fausse du contenu, et l'impression désagréable de s'être fait avoir. Associé à une magnifique couverture, le résumé m'a immédiatement intriguée : je me figurais des manipulations génétiques aux terribles conséquences et une course effrénée contre le temps et la mort. C'est vraiment dans cet optique que j'ai commencé ce livre, mais j'ai bien vite déchanté.

Car en réalité, l'aspect scientifique est complètement inexistant dans ce roman. On n'apprend absolument rien de la manière dont « la science a perfectionné l'art de faire des enfants » jusqu'à leur imposer une espérance de vie très écourtée, et encore moins des recherches effectuées pour essayer de neutraliser le virus. L'intrigue est entièrement centrée sur Rhine, l'héroïne, enlevée un beau matin et mariée de force, et son obsession de quitter la demeure où elle est enfermée.

Alors certes, cette jeune fille est attachante, et tous les personnages de ce roman ont ce petit quelque chose qui ne laisse pas indifférent. On les sent très aboutis dans l'esprit de l'auteur, ils ont leur personnalité, leur caractère, une vie propre. Mais ça ne suffit pas à masquer les manques d'une intrigue somme toute assez fade et sans grand intérêt. Car Rhine rumine son évasion au fil des pages, un pas en avant, trois pas en arrière, pour finalement sortir du domaine comme si elle en avait toujours eu les clefs !

Sans parler de l'affreux beau-père, la plupart du temps enfermé dans un sous-sol à faire des expériences pour trouver un antidote et sauver son fils. Rhine le soupçonne des pires horreurs, mais comme l'auteur ne nous donne finalement aucune indication sur ce qu'il en est vraiment, on est en droit de se demander si elle n'affabule pas, tout simplement. Beaucoup trop d'imprécisions, pas assez d'action (Rhine veut s'enfuir ? Et bien, qu'elle se bouge le trognon pour ça, personne ne le fera pour elle !), cela fait de cette lecture un moment pas désagréable, mais assez décevant quand même.

4 commentaires:

  1. J'ai profité du voyage de ce livre pour le lire et, comme toi, j'en retire une grosse déception! Entre clichés et inaction, cette histoire est loin de m'avoir emballée! Il y avait pourtant du potentiel à mon sens, mais... Je me suis plus ennuyée qu'autre chose.

    RépondreSupprimer
  2. Liras-tu la suite néanmoins, quand elle sortira ?

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas d'accord avec vous >_<. Oui cette série est pour moi une grande dystopie très sombre. Un coup de coeur ! Bien sûr il y a quelques défauts mais je n'ai pas trouvé que ça faisait cliché ou bien qu'on régréssait dans la lecture. Justement je trouve l'ambiance bien cherchée, reposante et sombre en même temps. Bref j'adore cette série !

    RépondreSupprimer
  4. Mais heureusement que nous n'avons pas tous les mêmes goûts, ce serait désastreux !

    RépondreSupprimer