samedi 12 mai 2012

Frey

Coup de coeur !

Titre : Frey
Auteur : Chris Wooding

Cycle : Frey - Tome : 1
Date de sortie : 21 janvier 2011
EAN : 9782352944461

Présentation de l'éditeur :
Pirate, voleur, menteur, mercenaire, séducteur, bretteur… autant de qualificatifs qui conviennent parfaitement pour décrire Darian Frey. À bord de son aéronef, il est le chef d’une petite bande d’aventuriers vivant chichement d’activités illégales. Notre ami est très loin du portrait du héros, et il s’en contente parfaitement. La fin justifiant les moyens, son équipage s’en sort toujours avec les moyens du bord : arnaque, magie noire, lames bien affûtées… Courir très vite peut aussi s’avérer utile, souvent. L’important, c’est de faire profil bas, et que son aéronef ait assez de fuel pour voler.

Bref, le cap’taine est beaucoup de choses… mais sûrement pas un assassin de sang froid. Pourtant, à la suite d’un casse facile qui augurait pourtant le meilleur pour leur compte en banque, tout dérape : Frey gagne le titre d’ennemi public numéro un, pourchassé par toutes les forces de la Coalition. Cette histoire puant la conspiration à plein nez, Frey devra faire preuve de toutes ses capacités criminelles pour éviter la corde.

Ma critique :
De manière étonnante et complètement due au hasard, j'ai enchaîné le tome 2 des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch avec Frey, ce premier opus de la saga de Chris Wooding, qui porte le nom de son héros. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les quatrièmes de couverture se ressemblent, puisqu'il est question de voleurs, d'arnaqueurs, de pirates. Pourtant, Darian Frey est bien différent de Locke Lamora, et le style de Chris Wooding davantage encore de celui de Scott Lynch.

Si ce dernier prend le temps de poser les choses et de mettre en place, ô combien lentement, son intrigue, on entre tout de suite dans le vif du sujet chez Wooding. Frey est en mauvaise posture, et il s'en sort, comme à son habitude, de justesse. Notre héros n'est pas un capitaine plein de charisme que tout le monde aime, non, c'est un homme plutôt égoïste et froid, indifférent aux autres, y compris les membres de son équipage, et que seul l'appat du gain semble mener. Au début du roman en tous cas. Pour couronner le tout, il manque cruellement de chance, et chacun des projets d'envergure qu'il essaie de mener se termine en désastre.

Pourtant, au fur et à mesure que l'histoire progresse, on en apprend davantage sur lui, et sur chacun des membres de son équipage de loosers, et on se surprend bien vite à s'attacher à ces bandits de grand chemin à la petite semaine ! Tous ont leur histoire, compliquée pour la plupart, tous ont leur caractère et leur personnalité, tous sont finalement très attachants. Sans parler du fait que leurs aventures sont pleines de peps, enlevées et drôles. Pas un seul temps mort dans cet ouvage, il se passe toujours quelque chose et le souffle de l'aventure nous entraîne à bord de la Ketty Jay.

Du rhum, de la poudre à canon, du cambouis et de la magie ! Un mélange détonnant qui m'a emportée bien plus loin que ce que j'imaginais dans un univers un peu steampunk très abouti, qui tient parfaitement la route. Un roman à la croisée de plusieurs genres, jubilatoire et sombre aussi parfois. Une histoire qui décoiffe, à lire, absolument ! Un grand grand merci à Liestra qui faisait voyager ce livre.

10 commentaires:

  1. Une histoire de pirates...miam, miam, j'adore ça, ce livre me tente beaucoup, et depuis un certain temps, et il me fera sans doute passer le petite déception qui j'a eu avec S. Lynch. Je mets ce livre sur ma liste des prochains achats. bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh, je suis contente qu'il t'ai autant plu! Pour ma part, j'ai eu du mal à le finir, mais j'ai supposé que ça venait du fait que je l'ai lu en quatrième vitesse (je ne sais plus pourquoi d'ailleurs^^).
    En tout cas, merci d'avoir participé à son voyage!!!

    RépondreSupprimer
  3. Et bien, peut-être que c'était lié à ma lecture précédente qui m'avait tellement ennuyée que, du coup, Frey ne pouvait qu'être formidable ! ^^
    En tous cas, je te remercie de l'avoir fait voyager parce que j'ai passé un excellent moment.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai hâte de découvrir ce livre qui me tente vraiment :) Ton avis me conforte dans mon idée ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'arrive aux dernières pages (en anglais) du livre. Après avoir un peu décroché au début, mais plus pour raison extérieure que par manque d'intérêt pour le livre, j'ai lu les deux derniers tiers avec plaisir. Un bon rythme, des éléments intéressants, mais je dois avouer que ça ne va pas plus loin pour moins qu'une lecture plaisir, qui ne restera pas dans les annales.

    Le monde pourrait être intéressant (c'est assez rare de trouver des mondes alternatifs / steam/dieselpunk de ce style) mais j'ai trouvé qu'il était un peu dur d'y trouver ses marques, faut d'avoir une carte ou plus de détails, plus tôt.

    En ce qui concerne les personnages et l'intrigue, j'ai eu l'impression de regarder un long épisode de Firefly. Ou de jouer une partie de jeu de rôle Star Wars dans l'univers des contrebandiers. C'est ce qui m'a plu... et paradoxalement, qui m'a déçu.

    J'ai eu du mal dans la première moitié du livre à accrocher aux personnages - aucun n'avait suffisamment de développement et de potentiel de sympathie, d'emblée, pour me sembler remarquable. L'assaut des bons sentiments par la suite me les a rendus plus proches et sympathiques - ce qui était sans doute l'effet escompté.

    Je lirai sans doute la suite, en espérant que l'auteur y prend la peine de creuser le concept. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce qui me concerne, je m'étais tout simplement laissée porter par l'aventure, et ça a fonctionné. Je n'ai aucune des références que tu cites, c'était donc pour moi une belle découverte. Merci d'être passée par ici, Milathea.

      Supprimer
    2. Au fait, c'est Béa sous ce pseudo, il faudrait que j'arrive à changer le pseudo qui remonte à loin ! XD

      Supprimer
    3. Ah Béa, c'est toi ! C'était joli comme pseudo Milathea ! ;o)

      Supprimer
  6. Je conseille aussi le tome 2 : lecture plaisir, vite lu et vite oublié, c'est vrai. Comme dans Firefly...mais on s'y attend un peu, donc, c'est moins grave..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans ma PAL, sans doute en sortira-t-il un de ces quatre. J'avais passé un chouette moment avec ce tome 1, même si, c'est vrai, mes souvenirs ne sont plus très précis.

      Supprimer